La cheville traumatique

La cheville est essentielle dans la posture, la marche et toute activité sportive.
On ne pense à la cheville que lorsque l’on ne peut pas compter sur elle: instabilité, douleur, limitation des mouvements, etc.

1/ Rôle de la cheville

La cheville fait partie intégrante de la fonction posturale, en synergie avec les yeux, les vestibules et les propriocepteurs.
C’est le cerveau qui en recevant les informations afférentes, saura traiter le subtil équilibre de la cheville pour permettre son placement idéal.
Un retard du traitement des informations, une erreur de placement, et c’est le choc traumatique qui va de la simple entorse à la rupture ligamentaire voire la fracture.

2/ Comment éviter un traumatisme de la cheville?

La prévention joue un grand rôle.
Chez le sportif de haut niveau, cette prévention est largement mise en place et les problèmes de cheville sont souvent traumatologiques, allant du bénin au grave.
Chez le sportif amateur, la prévention est moins qualitative quand elle existe, d’où une atteinte plus fréquente.
Chez le sujet âgé c’est souvent « un faux mouvement » qui entraine des lésions de la cheville.

3/ Le traitement classique

Les chirurgiens et médecins du sport sont confrontés régulièrement aux traumatismes de la cheville et peuvent proposer des traitements à visée anti-inflammatoire, antidouleur, immobilisation partielle ou totale et la chirurgie si vraiment nécessaire.
Le kinésithérapeute va proposer une rééducation classique avec massage, mobilisation, physiothérapie et proprioception.
En général les résultats sont plutôt bons et de rares douleurs ou instabilités subsistent.
Le problème réside souvent dans les récidives des lésions comme l’entorse par exemple.

4/ Le traitement en Magnomega-thérapie®

Ce traitement est basé sur l’approche globale.
La Magnomega-thérapie® permet un traitement rapide, efficace et sans effet secondaire en une quinzaine de séances.
Vous pouvez directement entreprendre une Magnomega-Thérapie®. C’est facile et très rapide.

4-1/ SNC et cohérence vibratoire

Pour réguler le stress de la lésion, permettre au système nerveux central de gérer correctement les informations, nous réalisons une relaxation psycho-tonique de 15 minutes.
Cette étape permet une meilleure modulation et un renforcement des ondes Alpha.
Elle restaure les fonctions des messages proprioceptifs afférents et efférents.

4-2/ Protocole local

En local on place les émetteurs sur la zone du traumatisme initial en mode «cicatrice» par programme cicatrice (alternance automatique des fréquences 100Ps – 12 Ps).
Ce programme restaure les tissus rapidement, permet de drainer une inflammation ou un œdème.
Son rôle antalgique est très important.

4-3/ Protocole global

Si lors de vos tests posturaux (Romberg, test oculomoteur, Fukuda, ATM…) le sujet présente un déficit, il est recommandé de faire un « schéma corporel » pour restructurer l’ensemble des chaines musculaires.
Ce schéma se réalise en quelques minutes par mobilisation passive et active des grandes chaines musculaires (Voir la vidéo). Simple et rapide il renforce la capacité de coordination gestuelle et donc revient d’un futur traumatisme.

Les exercices proprioceptifs se font soit en mode classique sur des plateaux d’équilibre ou mieux grâce à un système de plateforme multidirectionnelle.

Permettez-moi pour conclure, de vous recommander un examen attentif global qui peut vous conduire à revoir le système oculaire, ATM et vestibulaire.
La Magnomega-thérapie® sera alors d’une grande efficacité pour retrouver un système cohérent.

Attachment