Définition :Amyotrophie ou myatrophie

L’amyotrophie est une perte de muscle en volume et en force.
Une amyotrophie ou myatrophie est une pathologie provoquant une atrophie musculaire, notamment en rapport avec les muscles volontaires.
Pour y remédier il faut très souvent avoir recours à la rééducation fonctionnelle, à l’électrothérapie ainsi qu’aux techniques de restructuration du schéma corporel.
Une amyotrophie, outre son aspect esthétique sur le volume du muscle et son aspect de déficit de la force musculaire, peut entraîner un manque de verrouillage articulaire avec pour conséquence des luxations, des entorses et une arthrose précoce.

Causes d’amyotrophie

L’amyotrophie peut survenir à la suite d’un accident comme une fracture, une dénervation totale ou partielle, une pathologie spécifique, une tumeur, une rupture tension-musculaire.
Le muscle est innervé et vascularisé. Toute modification de ces deux facteurs lui est préjudiciable. La non-fonction musculaire normale suite à une opération ou un traumatisme entraine une diminution de la trophicité. La sédentarité, la prise de médicaments, la dénutrition sont autant de risque d’amyotrophie.
La fonte musculaire est rapide; elle se mesure en centimètres. La force est quantifiable grâce à des test de mesure manuels et par appareils, et l’amyotrophie est toujours marquée par un déficit de force.

Traitements en rééducation

Un travail du muscle avec des charges (poids ou résistance) soit en position isométrique (sans mouvement) soit en dynamique (avec mouvement) établi sous forme de répétitions de cycles avec des temps de travail et de repos.
Electro-stimulation avec ou sans feedback (contrôle de l’activité volontaire d’une contraction musculaire): ceci est plutôt une aide ou une préparation à l’activité musculaire active

Approche en magnomega-thérapie®

Les muscles font partie de chaines musculaires.
L’amyotrophie d’un muscle est souvent associée à d’autres muscles ou à une chaine musculaire.
Pour retrouver une activité normale, il faut redonner le volume, la force et la puissance des muscles en cause.
Le schéma corporel effectué sous champs magnétiques bio-pulsés du magnomega, en alternance de fréquences basses et hautes permet la recoordination des chaines musculaires globales. De plus l’augmentation de l’activité des propriocepteurs augmente la capacité de feedback avec le système nerveux central.

Il est recommander de débuter la séance de rééducation par une relaxation de type Alpha qui va permettre une excellente intégration des informations proprioceptives et la corticalisation du schéma corporel.
Cas de lésion tissulaires associées (opération, fracture, arrachement, étirement, etc) il sera utile d’appliquer un protocole de régénération tissulaire ( programme cicatrice du magnomega®)

L’association Magnomega avec Imoove par exemple permet en outre d’aider le patient à récupérer les synergies posturales et musculaires. La reprise d’une activité physique aide à retrouver volume et force musculaire. Dans tous les cas il faut un certain temps pour retrouver un état correct.

Nombres de séances : variables en fonction de l’atteinte, la moyenne est de 2 séances/semaine sur 45 jours

Travail du membre inférieur dans le schéma corporel ou dans une amyotrophie

Travail du membre inférieur dans le schéma corporel ou dans une amyotrophie