La maladie de Parkinson est une pathologie dégénérative à évolution lente et d’origine le plus souvent inconnue. La piste virale est évoquée par Heiko Braak, physio-pathologiste allemand, en 2007.

Vidéo extraite du site mon-parkinson

Elle touche une structure de quelques millimètres située à la base du cerveau, le locus niger qui sécrète de la dopamine et qui disparait progressivement. La dopamine est un neurotransmetteur indispensable au contrôle des mouvements du corps, en particulier les mouvements automatiques. C’est la raison pour laquelle les personnes ayant la maladie de Parkinson ont des tremblements des mains avec difficulté à saisir un objet ou à écrire.
On considère que la maladie de Parkinson débute quelques années avant l’apparition des premiers symptômes cliniques, lorsqu’une partie des neurones dopaminergiques a disparu.
Le diagnostic se fait sur  la présence de deux au moins des trois symptômes suivants:

  • Bradykinésie qui est la lenteur du mouvement
  • Tremblement au repos de la main et/ou du pied
  • Hypertonie c’est à dire la raideur

En général un traitement par L-Dopa, précurseur de la dopamine, confirme le diagnostic. Chaque patient est un cas particulier dans les symptômes qu’il présente avec des signes annexes comme la dépression, la douleur, la fatigue…et l’évolution de la maladie est propre à chacun et dépend de nombreux facteurs.
Un traitement global est préconisé avec une séance par semaine. Notez que si nous ne savons pas la guérir, la Magnomega-thérapie® donne de bons résultats sur les symptômes : marche plus facile, diminution des tremblements, élocution plus fluide.

Traitement Magnomega-thérapie® de la maladie de  Parkinson

Pour le thérapeute

  • Une relaxation spécifique dite d’inversion par émission sur la tête avec les émetteurs sur le vertex et sur la partie occipitale
  • Un schéma corporel de restructuration fait avec des mouvements lents  réalisé en 480Ps  ou en alterné en 12Ps
  • Une action sur le couple Foie-Intestin pour aider l’immunité (piste virale de Heiko Braak).
  • Une action proprioceptive en situation
Maladie de Parkinson Magnomega debout marche

Maladie de Parkinson et traitement de proprioception avec Magnomega

 Pour le particulier possédant le MAGNOMEGA®

  • Relaxation inversion
  • Foie
  • Intestin

Nombres de séances : 1 à 2 par semaine sur de longues périodes
Voir le site mon parkinson qui vous donne des indications sur le Parkinson

Jean-François BERTHET, Kinésithérapeute magnomega-thérapie formateur