Les endorphines ou endomorphines

Les endorphines sont sécrétées par l’hypophyse et l’hypothalamus et sont des antalgiques puissants et naturels.
Ces morphonies naturelles et endogènes sont des composés opioïdes.
Elles sont sécrétées lors une activité musculaire intense comme le sport, une excitation, une douleur. Leur rôle analgésique est très efficace car elles diffusent dans le corps et ont une action globale antalgique.
Découvertes dans les années 1970, les endorphines sont des neurotransmetteurs qui agissent sur les récepteurs opiacés. Très présents dans le cerveau, la moelle épinière et le système digestif.

Intérêt d’une sécrétion normale

A l’état naturel, nous avons tous des sécrétions d’endorphines. Elles agissent comme une sorte d’antalgique dans tout le corps; le stress réduit ou bloque sa production, l’activité musculaire permet une sécrétion plus importante.
Chez les sujets inactif ou stressés, la sécrétion est limitée. cette diminution d’endorphine entraine un état de mal âtre, avec des douleurs dispersées, de l’anxiété et du stress qui va encore plus perturbé leur sécrétion.

Comment activer une sécrétion d’endorphine?

En physiothérapie il existe la possibilité de libérer des endorphines par des courants spécifiques de très basses fréquences recréant une activité musculaire. Cette sécrétion est temporaire et uniquement basée sur un réflexe de contraction musculaire.
En magnomega-thérapie® nous pouvons agir directement sur le cerveau pour une régulation plus importante et plus longue dans le temps, et sur le système nerveux autonome (ou neuro-végétatif) pour le réguler dans ses fonctions orthosympathiques et parasympathiques.

Mode d’application :

1/ Par le relaxation centrale en mode Alpha (12 Ps) avec un émetteur sur le vertex et un émetteur sur l’occiput afin de stimuler les zones hypophyse et hypothalamique, et amener le sujet à un état de relaxation psycho-tonique.

Relaxation psycho-tonique au rythme alpha

Relaxation psycho-tonique au rythme alpha

2/ Par l’action au niveau du système nerveux autonome ou sympathique, pour réguler les activités combinées de l’orthosympathique et du parasympathique en plaçant un émetteur sur le plexus solaire et un sur le plexus pelvien en mode 4 Ps

Emetteur placé sur la zone du plexus solaire

Emetteur placé sur la zone du plexus solaire

3/ Une action combinée foie/intestin est un plus pour le traitement global

Il faut en général une dizaine de séances pour réguler correctement cette sécrétion.
L’action globale de recherche des causes est primordiale; en supprimant la cause des douleurs plutôt que seulement les symptômes.
Quelques voies des causes : sportif en arrêt, sédentaire, traumatisme, opération chirurgicale, pathologies de type arthrose ou arthrite, choc psychologique, whiplash, syndrome post-commotionnel, burn-out, stress.