Définition de l’endométriose

L’endométriose est la présence de muqueuse utérine en dehors de la cavité utérine.
On l’observe surtout dans la cavité péritonéale et au niveau des ovaires. Ce tissu anormal est dit ectopique.
Le tissu endométrial est hormono-sensible. Comme l’endomètre qui est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus, il suit le cycle menstruel.
L’endométriose est une maladie gynécologique que l’on connait mal. Si son mode de survenue et de développement est à peu près compris, son étiologie, son évolution, sa physiopathologie font encore l’objet d’investigations.
L’endométriose entraîne essentiellement des problèmes de douleur pelvienne, de douleur pendant les rapports sexuels et d’infertilité ou de grande difficulté à la conception.

C’est une pathologie de la femme qui est difficile à gérer au niveau émotionnel, avec une sensation de ne pas éprouver de plaisir dans les rapports avec son partenaire et de ne pas pouvoir le satisfaire. L’infertilité provoque un stress intense et met en danger la stabilité du couple.

Épidémiologie

Elle touche 10 à 20% des femmes, souvent non diagnostiquées et de formes diverses. Les  conséquences sont:

  • Règles douloureuses ou dysménorrhées
  • Douleur pelvienne chronique
  • Infertilité ou difficulté à concevoir
  • Stress
  • Inquiétude, angoisse
  • Rapports sexuel douloureux ou dyspareunie

Un gynécologue établira un diagnostic précis grâce à divers examens.

Traitement

Traitement médical par hormonothérapie, anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), mélatonine.
Traitement chirurgical total par ablation de l’utérus et des ovaires, ou conservateur par suppression des lésions d’endométriose.

Traitement Magnomega:

L’avantage du traitement magnomega-thérapie, c’est qu’il est indolore, sans effet secondaire et qu’il se fait par voie externe. Très bien supporter son but est de rétablir un système normal.

  1. Relaxation de type Alpha pour diminuer le stress et faire un « reset » général
  2. Schéma corporel en insistant sur la région pelvienne
  3. Programme ovaire sur la région pelvienne (2 fois par semaine pendant 45 jours)

Les douleurs doivent rapidement régresser . Vérifier le résultat en faisant de nouveaux examens (toucher vaginal, IRM, échographie, coelioscopie, etc) et par palpation externe sur la zone bas ventre.

Palpation des ovaires par voie externe

endometriose palpation bas ventre

Placement des doigts pour la palpation du bas ventre :endométriose, douleurs ovariennes